Excursion et Safari Photo Sénégal

Le safari photo se définit comme la pratique de la chasse photographique inspirée du safari réel mais dont l'utilisation de l'appareil photo remplace les armes. Au Sénégal, de véritables terrains de chasse s'offrent aux plaisirs des touristes qui désirent explorer l'univers de la faune et de la flore. Ainsi, comme dans de nombreux pays africains, les safaris photo sont devenus une source de revenu très importante pour ce pays. Bien que le nombre de visiteurs ne soit pas comparable à ceux des parcs tanzaniens ou kenyans, les sites sénégalais qui permettent d'effectuer le safari photo regorgent de nombreuses espèces impressionnantes.

Safari Photo Sénégal

Implantés dans les plus grands écosystèmes du pays, les six parcs nationaux permettent d'admirer toute la diversité de la faune africaine. De la brousse à la mangrove et des marécages aux forêts denses, la beauté des animaux et des oiseaux migrateurs épate les touristes venus du monde entier pour les observer. Que vous soyez à bord d'un 4 x 4 ou d'un minibus, profitez des plus belles images que la nature vous offre gracieusement lors de votre safari photo sur la terre sénégalaise. Du parc du Niokolo Koba à celui de la Langue de Barbarie en passant par le parc de la Basse Casamance, vous pourrez vous approcher au plus près et photographier les rhinocéros, les hippopotames ou les plus grands mammifères que vous aurez croisés sur votre chemin. Grâce à ses 76 000 ha de superficie dont 59 000 réservés aux forêts classées, le parc du Delta du Saloum émerveille les visiteurs par ses phacochères, ses hyènes tachetées, ses cobes des roseaux, ses sylvicarpes de Grimm, ses singes verts et ses colobes bais. Des oiseaux nicheurs tels que le flamant nain, le héron goliath, le pélican gris ou l'avocette sont visibles sur ce site. Ancré dans un cadre entièrement vierge, le parc de la Madeleine sur l'île Serpent regorge des phoetons, des comorans, ainsi que des rats avec une riche végétation essentiellement composée de tamarinier, de bosua et de l'euphork balsam. Classée depuis 1981, réserve naturelle d'oiseaux par l'Unesco, le parc national du Djoudj est une véritable réserve ornithologique située au Sud du Sahara. Pour aller à la rencontre de plus de 300 espèces d'oiseaux migrateurs différents, il serait prudent de visiter les lieux accompagné d'un guide.

Les nombreuses réserves naturelles du Sénégal

Représentant plus de 65% de la superficie de tout son territoire, ses réserves en faune et en flore placent le Sénégal parmi les pays qui protégent le mieux ses animaux et ses plantes. On y enregistre près d'une trentaine de réserves qui couvrent au total 130 000 km². La plus visitée est celle de Mbour où on peut rencontrer une variété d'espèces végétales telles que les arbustes qui s'épanouissent de novembre à juillet alors que durant la saison des pluies, on y découvre toute la richesse de la biologie. A 20 km de la ville de Mbour ou à 65 km de la capitale sénégalaise, la réserve privée de Bandia abrite de nombreux animaux tels que les buffles, les crocodiles, les autruches, les girafes, les gazelles ou les grandes antilopes dans une flore où on pourra contempler les baobabs, les acacias, les caïlcédrats ainsi que les eucalyptus. D'autres réserves telles que celle de Kalissaye en Casamance, celle de la forêt de Bissine, celle du Ferlo Sud ou de Doli sont des zones qui offrent de multiples facettes naturellement aménagées pour réaliser des photos resplendissantes. Reconnue comme étant l'unique zone de répartition de l'autruche sur toute l'Afrique occidentale, la réserve du Ferlo Nord est couverte d'un tapis herbacé qui accueille des mares saisonnières où les gazelles rufifrons, les oryx, les hyènes et les chacals défilent aux yeux des plus grands curieux désirant réaliser de superbes images.

Le village des tortues ou la réserve de Noflaye

C'est dans la réserve botanique de Noflaye, à l'Est de la capitale, sur la route du Lac Rose que se situe le village des tortues, implanté dans le village de Sangalkam. Ici, des visites guidées sont quotidiennement organisées de 9 heures à 19 heures, y compris le week-end. Le circuit permet de découvrir des espèces de tortues recueillies et protégées grâce à la coopération avec plusieurs organismes internationaux. Armez vos objectifs et ne soyez pas effrayé de rencontrer la tortue géante dite sillonnée qui est la plus grosse des tortues continentales du monde pouvant atteindre jusqu'à 100 kg. Vivant principalement dans les estuaires des fleuves de la Gambie et du Sénégal, le Cyclanorbis senegalensis ou la tortue molle du pays émerveille les chasseurs d'images qui viennent nombreux dans le secteur. Enfin, la troisième catégorie de tortues qu'on peut y rencontrer est la tortue péluse qui est une variété vivant au centre et au nord du pays. Dans ce village, vous y verrez des écloseries, des nurseries, des enclos sanitaires, des enclos à reproduction ainsi que des centres de quarantaine spécialement conçus pour le soin des tortues. Si vous êtes assez chanceux, vous pourrez assister aux accouplements ou pourquoi pas à l'éclosion laborieuse des œufs de tortues.