Excursion et Trekking Népal

Le royaume du Népal se trouve sur le côté sud des chaînes de l’Himalaya, cet ensemble montagneux, le plus haut du monde en Asie du sud. Il a des frontières communes au nord avec le Tibet et au sud avec l’Inde et le Bangladesh. Couvrant une superficie de 147 181 km², sa capitale est Katmandou, il fait partie des pays les plus pauvres de la planète. C’est un pays de montagnes possédant neuf des plus haut sommets du monde dont le mont Everest culminant à 8 850 m.

Trekking Népal

L’économie du pays est basée sur une agriculture de subsistance, et largement sur le tourisme. En effet, cette chaîne de montagnes est devenue une curiosité touristique et si le trekking se pratique en général sur des hauteurs plus modestes, on peut le faire sur de hautes montagnes en respectant certaines règles. D’ailleurs, les Népalais sont réputés pour être des guides chevronnés de montagne. Celui qui a vaincu le mont Everest le 29 mai 1953 était d’origine népalaise de la tribu des Sherpas, Tenzing Norgay, accompagné du néo-zélandais Edmund Hillary.

Informations pratiques sur le trekking au Népal

Le trekking ou trek ou grande randonnée est une marche à pied de plusieurs kilomètres sans exiger une grande vitesse, au contraire, la marche doit être lente, selon la possibilité des participants. Ceci est exigé du fait que la marche est touristique et les observations en font partie comme les contacts avec la population locale. Beaucoup d’itinéraires sont relativement faciles mais d’autres exigent des capacités sportives plus élevées, et certains parcours demandent même du matériel spécial mais c’est très rare. En ce qui concerne, le trekking au Népal, il ne s’agit pas d’atteindre les grands sommets mais d’arriver, par exemple pour l’Everest, au premier camp de base, un lieu historique. Mis à part les préparatifs matériels dirigés par les guides, les formalités pour aller au Népal ont été simplifiées : les vaccinations contre l’hépatite A, le méningite, la typhoïde, la poliomyélite et le tétanos sont recommandées et un visa pour 30 jours est à demander à l’ambassade, ou au consulat ou à la poste frontière, ou encore à l’aéroport International Tribhuvan de Katmandou. Cependant, des permis sont exigés pour certains treks spéciaux et les zones pour les confirmés.

Trekking au Népal, aux alentours du sommet du monde

Les itinéraires sont nombreux mais quatre sont les plus fréquentés, du fait qu’ils sont relativement faciles, mais certains trajets se font en avion. Ils s’effectuent du mois de mars au mois de mai ou d’octobre à novembre. Le trek de la vallée du Langtang et du Helambu est d’une durée de 15 jours. Son centre d’intérêt est l’ascension du Yala Peak à 5 500 m et l’observation des monts Langtang Lirung, 7 220 m et Ganesh Himal, 7 406 m. Les visites des lacs sacrés de Gosainkund permettent d’apprécier la faune et la flore variées et les contacts avec les Tamang et les Sherpas. Les hébergements se font dans des lodges, des auberges rudimentaires, des bhattis, des maisons de thé et dans des tentes. Le trek du tour de l'Annapurna de 14 jours est une occasion de découvrir les gorges de la Kali Gandaki, le sanctuaire de Muktinath, les sources d’eaux chaudes de Tatopani et le col du Thotung. On aura des contacts avec les tribus des Gurung, des Magar et des Bhotias qui vous accueilleront avec hospitalité dans les lodges et les bhattis. Le point de départ qu'on rejoint en avion sera Pokhara et le point culminant à atteindre sera le Thorung La à 5 416 m.

Trekking au pied de l’Annapurna et de l’Everest

Le trek du sanctuaire de l’Annapurna de 10 jours à 4 200 m mène directement au centre du massif, une cuvette formée par le Modi Peak, l’Annapurna I, l’Annapurna III et le Fang. On suit les rives de la Yangdi Khola et de la Modi Khola pour arriver au camp de base de l’Annapurna. Le point de départ est Pokhara qu’on rejoint en avion. Très historique est le trek du camp de base de l’Everest, logiquement le pus haut du monde. Il se fait en 13 jours ou 20 jours suivant l’itinéraire mais le point culminant est le Kala Pattar à 5 600 m. C’est un trek assez difficile en raison de l’altitude. On arrive en avion jusqu'à Lukla, le point de départ, pour traverser le Khumbu, la région de la tribu Sherpa. Le paysage sera une succession de kharkas, pâturages de hautes montagnes, et de villages jusqu’au Kala Pattar, le fameux premier camp de base de l’Everest. On visitera le monastère de Tengboche, les lacs d’altitude comme le Gokyo Tsho, on accèdera au pic de Gokyo pour traverser le col de Cho La pour déboucher dans la vallée de Lobuche. Des paysages sublimes ponctués d’hébergement dans des lodges et bhattis vous feront revivre l’émotion des alpinistes qui ont osé s’attaquer au toit du monde.