Excursion et Trekking Kenya

La République du Kenya est un pays d’Afrique de l’Est qui couvre une superficie de 582 646 km². C’est au centre de ce pays que se trouve le mont Kenya, avec le deuxième plus haut sommet de l’Afrique, le « Kirinyaga » qui signifie, la montagne blanche, parce qu’elle est couverte de neige et de glacier, même si elle est située au niveau de l’Equateur, du fait qu’elle culmine à 5 199 m. Les 10% de la surface du Kenya sont constitués de zones protégées où les animaux évoluent en toute quiétude. Cette politique constitue un fer de lance pour que le tourisme devienne une ressource considérable. Le pays a des frontières communes au nord avec le Soudan et l’Ethiopie, à l’ouest avec l’Ouganda, au sud avec la Tanzanie et à l’est avec la Somalie et bénéficie au sud-est de l’Océan Indien.

Trekking Kenya

Les promoteurs de forfaits touristiques ont trouvé un nouveau mode de visite en faisant participer les touristes à la protection de l’environnement par le trek ou trekking ou grande randonnée, tout en créant une nouvelle ressource pour les gens du coin et un exercice pour communier pleinement avec la nature.

Trekking Kenya

Le trekking Kenya est une randonnée d’une dizaine de jours dont les 5 jours, à pied, consistent à effectuer l’ascension du mont jusqu’à la pointe Lenana à 4 985 m. Le circuit passe par les lacs Emeraudes pour voir les rochers en forme de champignon du parcours Chogoria et pour descendre par la route Naro Moru. Les nuits se passent en camping, en bungalow et en hôtel. Tout est compris dans le forfait, portage, repas, véhicule, guide, etc. Les étapes pédestres durent 4 à 6 heures pour monter de 700 m à 1 500m en une journée. Tandis que pour l’ascension de la Pointe Lenana, la marche dure environ 8 à 9 heures. Le principe de la marche est simple, vitesse très lente pour ne pas se fatiguer et il faut boire beaucoup sans avoir soif. Il va de soi qu’on doit avoir une bonne santé et porter des vêtements légers, un chapeau, des lunettes de soleil et des chaussures de marche. Les formules proposées par les organisateurs varient selon les itinéraires, et la durée du séjour va de 13 à 15 jours, vols compris.

Trekking en pays Massaï et safaris

Safari ne signifie plus aujourd’hui, chasser et tuer les animaux mais tout simplement les observer à l’état sauvage. Cette formule consiste à découvrir la réserve d’animaux de Massaï Mara et poursuivre à pied pendant 5 jours pour des visites des villages de ce peuple pasteurs en passant par le Rift Valley. Un safari final a lieu dans la réserve d’Amboseli au pied du Kilimandjaro. Les points forts de ces randonnées sont l’insertion dans la vie quotidienne des Massaïs, l’observation de paysages fantastiques et le profit des deux plus remarquables réserves d’animaux en liberté d’Afrique Orientale. Les véhicules à toit ouvrant permettent l’observation des animaux sans danger. Dès le deuxième jour d’arrivée à Nairobi, les touristes seront transférés dans un camp à proximité de la réserve nationale de Massaï Mara où ils vont procéder à l’observation des animaux dont les « big five », le lion, l’éléphant, le buffle, le rhinocéros et le léopard dans leur domaine d’acacias parasols et de buissons. Ils auront également l’opportunité de visiter la dépression tectonique de la Rift Valley et le lac rosé très salin de Magadi. Ceux qui choisissent de visiter le pays de fin juin à septembre auront la chance de voir la grande migration, de la Tanzanie vers le Kenya, des gazelles, des antilopes, des gnous, des zèbres et des impalas accompagnés de leurs courtisans de charognards et de prédateurs.

Les autres variantes de trekking au Kenya

Les randonnées à la montagne noire d’Oldonyo Orok, au lac Natron, est une occasion donnée aux touristes pour rencontrer le peuple semi-nomade des Massaï dans leur village où les manyatta (cases) sont entourés de clôtures épineux pour les protéger des fauves. L’encadrement est assurée par une équipe locale avec la présence de guides francophones, et la visite est ponctuée de chants et danses traditionnels avec la possibilité de goûter au lait frais ou écaillé et au sang frais d’animaux. Le dixième jour, le transfert à l’hôtel Namanga près du parc national d’Amboseli sera suivi de la visite du parc qui contient moins d’animaux que les autres parcs, mais renferme des paysages grandioses de savanes avec comme fond, le Kilimandjaro et ses neiges éternelles. D’ailleurs, il existe une autre variante de circuit le « Trekking Kenya Kilimandjaro » dont la particularité est l’ascension de ces deux montagnes avec visites des différents points culminants, donc bien sûr un passage obligé en Tanzanie. L’ascension du Kilimandjaro jusqu’au sommet du mont Kibo, l’Uhuru Peak de 5 895 m, se fait par le parcours Rongaï pour descendre par la voie Marangu. Naturellement, cette version demande un peu plus d’énergie de la part des participants. Les formalités de visas peuvent se faire sur place et le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire, tandis que la prévention du paludisme est très recommandée.