EXCURSION EN NEPAL


Se trouvant au nord de l’Inde et du Bangladesh et au sud du Tibet, le Népal a toujours été dépendant commercialement des pays voisins, notamment de l’Inde. Mais depuis quelques temps, plus précisément depuis les années 1990, le tourisme axé principalement sur l’exploration des pentes sud de l’Himalaya, constitue une importante source de revenus pour le pays.


>>Info NEPAL

Le Népal bénéficie d’un climat d’altitude tropical, il faut alors prévoir des vêtements chauds durant toute l’année. Par ailleurs, il faut savoir que le taux de change est contrôlé par trois entités : la Nepal Rastra Bank, les banques privées et le marché noir, mais vous avez l’opportunité d’user de travellers chèques. A Katmandou, la capitale du pays, le pourboire de 10 % est de rigueur. Par ailleurs, les porteurs sont rémunérés à environ 100 roupies par jour.

Météo : les saisons à éviter, à privilégier

La période de la mousson est située entre le mois de juin et le mois de septembre, ce qui provoque de fortes précipitations ainsi que des glissements de pentes. Les rivières sont extrêmement dangereuses en pleine saison des pluies, les sentiers boueux peuvent également être glissants. La saison de la mousson est donc à éviter si on prévoit des randonnées à vélo. La meilleure saison pour visiter le pays se situe à partir du mois d'octobre jusqu'au début du mois de juin. Durant l’hiver, ne pensez même pas aux trekkings en altitude, privilégiez plutôt la fin septembre et le début décembre pour pratiquer ce genre d’activité puisque pendant ces périodes, le climat est doux et propice aux randonnées et le soleil reste fidèle, malgré quelques journées nuageuses.

Santé : vaccins et maladies

Le gouvernement népalais n’oblige nullement le voyageur à se soumettre à une série de vaccins. Cependant, un vaccin contre la fièvre jaune est fortement conseillé et qui doit être fait 10 jours avant d’arriver au Népal. Par ailleurs, les accidents lors des trekkings sont fréquents, aussi faut-il suivre quelques règles de sécurité. Le mal des montagnes est la maladie la plus habituelle, surtout lors des randonnées sur les sommets de l’Himalaya. Certes, les symptômes sont bénins mais il peut devenir mortel s’il n’est pas soigné à temps. Même si vous êtes un sportif confirmé et un homme averti, vous n’êtes pas à l’abri du mal des montagnes. Les essoufflements, les maux de tête, les troubles du sommeil et les vomissements ne sont pas à prendre à la légère. Les femmes enceintes devront consulter un médecin avant une sortie en montagne.

Animaux dangereux

Au Népal, les vaches sont sacrées et elles bénéficient d’une grande liberté. Elles n’hésitent pas à s’arrêter au milieu de la rue quitte à se faire écraser. D’ailleurs, vous serez condamné à plusieurs années de prison si par malheur vous en tuez une. Dans les grandes villes, les chiens errants sont à éviter. En effet, ils ne sont pas nourris correctement et ingurgitent n’importe quoi. Ils tombent de ce fait très facilement malades et peuvent transmettre des parasitoses. Le tigre royal du Bengale est une légende dans le pays mais il vaut mieux ne pas croiser son chemin. Malheureusement, ils sont en voie d’extinction et on n’en recense qu’environ deux cents sur le territoire. Par ailleurs, les éléphants sauvages et les crocodiles géants sont certes surprenants mais il est préférable de les observer de loin…

Monnaie locale

La roupie népalaise ou le Rs est la monnaie officielle et est distribuée par la Nepal Rastra Bank. Cette monnaie a vu le jour en 1932, remplaçant le mohar d’argent, à l’époque, 2 mohar valaient une roupie. Les principales devises sont acceptées, même la roupie indienne. Les grands hôtels et restaurants utilisent les cartes Visa et MasterCard. Retirer de l’argent avec ces cartes de crédit est tout à fait possible dans les principales villes du Népal. Si vous programmez de faire du trekking dans les localités reculées, n’oubliez pas de garder sur vous des roupies népalaises en petites monnaies.

Papiers, passeport, visa

Pour entrer au Népal, il faudra se munir d’un visa et d’un passeport d’une validité minimale de six mois. Les visas touristiques, de l’ordre de 60 jours, peuvent être obtenus à la frontière, en échange de 30 euros environ. Le visa est offert si le séjour sur les terres népalaises n’excède pas trois jours. Si la durée de votre séjour est plus longue que prévue, prolongez-le directement auprès des autorités népalaises. Généralement, vous obtiendrez un mois supplémentaire, mais vous devrez payer en sus une taxe de 30 dollars. Si vous entrez au Népal à bord de votre voiture personnelle, prévoyez un carnet de passage que vous présenterez à la douane, car sans ce papier, vous ne pourrez pas passer la frontière. Pour ceux qui comptent faire un détour par les Indes, faites tamponner votre passeport, à la sortie et à l’entrée.

Vêtements conseillés

Durant les mois d’octobre à mars, il est recommandé de se munir d’un pull et d’une veste chaude. Les autres mois, prévoyez des tenues légères, de préférence en fibre naturelle. Si vous partez en trekking, sur les hautes montagnes, n’oubliez pas d’apporter des vêtements bien chauds. De simples chaussures de marche sont propices aux randonnées, mais si votre destination se situe à plus de 4 000 mètres d’altitude, optez pour des chaussures spéciales montagnes avec toute la panoplie de la veste polaire, gants, bonnet et lunettes de glacier.