EXCURSION EN ITALIE


Situé au nord-ouest de la Méditerranée avec une superficie de 301 300 km² et près de 57 700 000 habitants, l’Italie est une destination touristique très appréciée. Riche d’un passé glorieux et, plus encore, d’une richesse culturelle impressionnante, l’Italie garde encore aujourd’hui toute sa beauté. Ses paysages, autant que ses monuments et les plages de la côte méditerranéenne sont autant de témoignages de ce passé.


>>Info ITALIE

On ne saurait rester indifférent devant la splendeur des monuments tels que le Colisée qui pouvait accueillir près de 55 000 personnes du temps des gladiateurs, ou encore le Panthéon ainsi que différents monuments religieux tels que la basilique Saint-Pierre qui recèle de trésors architecturaux, etc, tout cela, sans compter, les nombreuses festivités dans les villes de l’Italie correspondant aux fêtes religieuses. L’amour n’est pas en reste pour ne citer que Venise connue comme la ville des amoureux avec son ambiance romantique inégalée. Toutefois, certains conseils pratiquent peuvent s’avérer utiles pour rendre son séjour encore plus agréable.

Météo : les saisons à éviter, à privilégier

L’Italie bénéficie d’un climat méditerranéen qui permet de profiter du soleil tout au long de l’année. Au plus fort de la saison estivale, plus précisément au mois de juillet et août, la chaleur peut atteindre les 35°C à Rome et à Venise. L’hiver avoisine les 13°C à Rome et jusqu’à -3°C à Venise. Le printemps et l’automne sont souvent plus orageux et très humide à Venise, aussi on privilégiera l’hiver pendant lequel l’affluence est aussi moindre pour profiter des merveilles de la côte adriatique. Il est conseillé de voyager à Rome au milieu du printemps pour bénéficier d’un climat assez chaud et en même temps du ciel d’un bleu éclatant. Le sud de l’Italie jouit d’un climat plus doux et très ensoleillé toute l’année avec des températures avoisinant les 29°C et 18°C à Naples. Toutefois, on évitera d’y séjourner en hiver, trop humide surtout sur la côte est.

Santé : vaccins et maladies

D’un point de vue général, aucun risque sanitaire n’est associé à un quelconque séjour en Italie. Toutefois, le bien-être des touristes étant privilégié, les citoyens européens peuvent faire appel aux différents services de soins s'ils sont en possession du Ceam ou Carte Européenne d’Assurance Maladie. Bien que des cas de grippe aviaire aient été décelés dans les cygnes du sud de l’Italie et de la Sicile, ceux-ci ne représentent qu’un faible risque de contagion humaine. Toutefois, par précaution, il est fortement conseillé de ne pas fréquenter les oiseaux sauvages en cage. Mais cela ne doit pas empêcher d’admirer la diversité de la faune italienne. Il est aussi conseillé aux personnes âgées ou aux jeunes enfants de faire attention à la forte chaleur des mois d’été.

Animaux dangereux

La faune de l’Italie est très diversifiée et bien que le pays renferme certains animaux dangereux, il est très rare voire impossible d’en rencontrer dans les villes ou à proximité des habitations. Toutefois, pour ceux qui décideront de faire des randonnées en montagne ou en forêt, certains ours sont présents près de la frontière suisse. Certains parcs, comme celui des Abruzzes, sont aussi célèbres pour ses loups et ses ours, renards, etc. Mais ces animaux ne sont dangereux que si on les provoque.

Monnaie locale

Il faut savoir que la monnaie officielle de l’Italie est l’Euro du fait de son adhésion à l’Union Européenne, ce qui d’ailleurs représente un avantage non négligeable pour les touristes. Pour ceux en possession de devises étrangères, il existe en Italie de nombreux bureaux de change ou Atm. Quant aux banques, elles offrent sûrement le meilleur taux de change. Pour faciliter l’achat des nombreux touristes, de nombreux guichets automatiques sont à leur disposition. Par ailleurs, la plupart des boutiques haut de gamme des grandes villes de l’Italie acceptent les cartes de crédit pour alléger ainsi les petits tracas dus au manque de pratique de la monnaie. Les chèques de voyage sont aussi échangés assez facilement.

Papiers, passeport, visas

Comme dans tous les pays du monde, un passeport est obligatoire pour voyager en Italie. Les visas sont ainsi répartis comme suit : pour les ressortissants venant de l’Afrique, un visa Schengen est à retirer auprès des ambassades ou des consulats. Quant aux ressortissants américains, néo-zélandais, canadiens, australiens et irlandais, ils ne sont pas tenus de présenter un visa pour une durée de 90 jours, mais au-delà de ce délai, un visa est exigé. Toutefois, un passeport doit être impérativement présenté au moment du passage de la douane. Les ressortissants des pays membres de la zone Schengen ne sont pas tenus non plus de présenter un visa, un visa uniforme leur étant délivré leur permettant de circuler librement dans la zone délimitée.

Vêtements conseillés

La tenue vestimentaire des italiens est généralement très décontractée. Toutefois, il est recommandé lors des visites de différents monuments religieux ou de lieux de culte de s’habiller de façon correcte pour ne pas se faire interdire le passage par les vigiles. Donc, les shorts, les mini-jupes et les décolletés ou les épaules dénudées sont à proscrire. En été, des vêtements très légers sont conseillés ainsi qu’un imperméable ou un pull pour les jours d’orage. En hiver, ceux qui désirent faire des randonnées en montagne doivent emporter des vêtements chauds.