EXCURSION EN AUSTRALIE


Voyage vers l'Australie : quelques points essentiels pour le réussir L’Australie est souvent associée à une île continent, baignée par les deux océans les plus vastes au monde avec l’océan Indien à l’ouest et l’océan Pacifique à l’est, sa superficie dépasse le million de kilomètres carrés. Cette immensité territoriale lui procure une diversité tout azimut.


>>Info AUSTRALIE

Faire un voyage dans ce pays de la démesure devient rapidement une aventure inoubliable. Pour bien profiter de son voyage, il est préférable donc d’avoir tous les renseignements nécessaires. On peut procurer ces précieuses informations soit directement auprès des représentations diplomatiques australiennes à l’étranger soit à travers la toile mais toujours est-il que le minimum à retenir se résume à six parties bien distinctes que nous allons développer ci-après.

Le climat australien

Comme l’Australie fait partie intégrante de l’hémisphère sud, il faut tenir compte de la période d’occurrence de saison qui est diamétralement opposée à celle de l’hémisphère nord. A cet égard, l’hiver australien se situe de juin à août, l’été avec une température de plus de 30° dans la région désertique du Red center se situe entre le mois de décembre au mois de février. Une courte saison printanière se situe durant les mois de septembre à novembre. À cause de l’immensité du pays et avec l’influence océanique, il existe des micro climats qui se situent au niveau régional. Par exemple, dans la région de Tasmanie, le climat se décline généralement en un hiver froid et un été chaud, dans la région du Top End incluant la ville Darwin et de Cairns. Il n’existe que deux saisons chaudes en alternance, le chaud et humide et le chaud et sec. Pour les voyageurs, il est généralement admis que la période à privilégier pour un bon voyage en Australie se situe de septembre à novembre durant le printemps.

Santé : vaccins et maladies

Le système de santé australien est très performant et très développé, c’est pour cela qu’aucun vaccin particulier n'est demandé à l’entrée du territoire. Cependant, un vaccin contre la fièvre jaune doit être effectué par tout voyageur en provenance d’un pays où la maladie est encore présente. Concernant les maladies, une attention particulière doit être portée sur la loase, une maladie virale transmise par les moustiques. Mais pour un voyageur, il est plus facile de contracter des désagréments que des maladies, alors il faut prendre des mesures comme boire constamment de l’eau ou encore se prévenir des piqûres des insectes. Sinon, une information essentielle est à retenir : les frais médicaux relatifs aux soins ou à une hospitalisation en terre australienne sont à la charge du voyageur sauf s'il a contracté une assurance-maladie.

Animaux dangereux

Quand on pense à l’Australie, on pense certainement en premier au kangourou qui est l’animal fétiche de l’île continent, et en terme de faune sauvage, il existe une multitude d’espèces allant de type inoffensif jusqu’au plus dangereux. Ainsi, durant votre séjour, vous serez susceptible de rencontrer des serpents venimeux, des araignées à l’exemple des mygales et des veuves noires, sans oublier les crocodiles qui ont un endroit de prédilection comme celui près des rivières et marées. Parallèlement, la mer n'est pas sans danger notamment avec le requin ou encore la méduse.

Monnaie locale

Le dollar australien avec comme sigle AU$ constitue la monnaie nationale de l’Australie. Cette monnaie se décline en pièces et en billets de banque qui peuvent avoir une valeur nominale de 100 AU$. Le dollar australien est convertible dans toutes les devises. Il faut, par exemple, compter 0.60 euro pour 1 AU$. La plupart des cartes de crédit à l’exception de l’American express et les chèques de voyage sont acceptés dans les établissements de change.

Papiers, passeport, visa

Les informations ci-dessous concernent plus particulièrement des ressortissants de certains pays européens et canadien. En effet, pour ces voyageurs, il existe deux sortes de formalités à remplir suivant le séjour désiré, en tout cas un visa n’est valide que pour un an. Si le voyageur envisage de rester moins de trois mois, il lui est demandé de fournir un passeport valide de six mois après la date de retour et une autorisation électronique de voyage obtenue gratuitement sur le net. Si le séjour dépasse plus de trois mois, il est obligatoire de demander le traditionnel visa.

Vêtements conseillés

À cause du climat qui diffère d’un endroit à un autre, il conviendrait d’adapter des tenues vestimentaires par rapport aux zones géographiques à visiter. En tout cas, le code vestimentaire idéal dans la plupart des régions est de porter des vêtements légers et confortables le jour avec un blouson ou un léger pull à mettre dès que la nuit commence à tomber.